Comment choisir le siège auto pivotant ?

intro

Le siège auto, c’est l’incontournable dès la sortie de la maternité pour ramener votre petit loup à la maison. Du choix, des modèles, des tailles, mais surtout des normes à bien respecter pour assurer la sécurité de votre enfant. On décrypte avec vous les différents équipements.

La sécurité de bébé avant tout

Un siège auto pivotant tout neuf pour bébé

Il est impératif d’investir dans un équipement neuf à moins que vous ne soyez sûre de l’état du siège auto que vous réutilisez. Bien sûr, si ce dernier a servi pour votre premier enfant et qu’il n’a subi aucun choc, vous pouvez être rassurée. Il faudra cependant tenir compte de la morphologie de votre enfant, qui est propre à chacun d’entre eux.

Attention, dans tous les cas, il est vivement déconseillé d’acheter un siège auto de seconde main. Dans de nombreux cas, la notice d’utilisation sera perdue et vous risquez de ne pas installer correctement loulou dans le siège, ou le siège dans la voiture. Si l’équipement a subi des chocs, les fissures, invisibles à l’oeil nu, diminuent sa sécurité en cas d’accident. Les sangles, déjà sollicitées, peuvent aussi être fragilisées et usées.

Bébé voyage toujours dans son siège

Si on achète unsiège auto pivotant rien que pour lui, bébé n’a rien à faire sur vos genoux ou dans vos bras, même pour un trajet très court ! En cas d’accident, vous ne pourrez pas le protéger suffisamment. Le siège auto pour bébé est conçu pour solliciter les parties les plus résistantes de son petit corps. Les zones plus faibles seront davantage protégées grâce à une répartition des chocs en cas d’accident.

Le choix du modèle de siège auto pivotant est primordial

Il est impératif d’acheter un siège qui correspond parfaitement au poids et à la taille de votre enfant. N’essayez pas d’utiliser un siège un peu plus grand quelques mois avant par exemple. Votre enfant risque d’être moins bien maintenu lors d’un freinage sec ou d’une collision. Cette recommandation est valable pour tous les sièges auto que nous vous présentons ici.

Les différents types de sièges auto adaptés à la taille de votre enfant

Vous n’allez pas pouvoir garder le même siège auto pivotant pour bébé pendant des années. Pour cela, les différents équipements sont classés en plusieurs catégories afin de correspondre parfaitement et en toute sécurité à l’âge et à la taille de bébé.

Groupe 0 : la nacelle (jusqu’à 10 kilos)

Selon la taille et le poids de bébé, vous l’utiliserez jusqu’à ses 6 mois environ. Elle est conçue pour passer de la voiture à la poussette (ou la maison) sans avoir à réveiller bébé. La nacelle doit être installée parallèlement à la banquette arrière du véhicule. Elle se fixe avec deux ceintures de sécurité et le kit d’installation fourni par le fabricant. Pour la poussette, vous fixez généralement la nacelle en un clic sur le châssis.

Véritable lit auto, elle est vivement conseillée dans les premiers mois pour que bébé soit confortablement installé. Il est maintenu par le harnais ou la ceinture de maintien prévu dans la nacelle.

Groupe 0+ : le siège auto pour 3 à 13 kilos

Vous pouvez l’utiliser dès la naissance de bébé, si vous ne souhaitez pas investir dans une nacelle pour les premiers mois. Tout comme cette dernière, vous trouverez des modèles compatibles avec la poussette.

Le siège auto pivotant 0+ s’installe dos à la route, à l’arrière ou à l’avant (si c’est le cas, l’airbag doit être désactivé). Le siège se fixe à la banquette à l’aide de la ceinture de sécurité ou d’une base Isofix (à voir dans la suite de notre article). L’enfant est maintenu dans le siège par un harnais.

Soyez vigilante sur plusieurs points lors de l’achat du siege auto pivotant. Il est conseillé de s’équiper d’un siège avec des côtés enveloppants pour protéger la tête de bébé en cas de choc. Les harnais doivent être renforcés par des housses protectrices au niveau des épaules de bébé. Le tissu du siège doit être rembourré et anti-transpirant. Pour que votre enfant dorme bien, privilégiez une inclinaison de siège flexible

Groupe 1 : 9 à 18 kilos

Le siege auto pivotant groupe 1 est prévu pour les enfants qui savent se tenir assis tous seuls. Il se fixe avec la ceinture du véhicule ou grâce au système Isofix si la voiture en est équipée. L’enfant est maintenu par un harnais ou un bouclier. Pour les sièges avec bouclier, l’enfant sera face à la route. Si c’est un harnais, on le dispose indifféremment de dos ou de face.

Le combiné 0+/1 : le siège auto évolutif

On le place dos à la route dans un premier temps. Une fois que bébé saura se tenir assis tout seul et qu’il aura un bon maintien de dos (environ 13 kilos), vous pouvez l’installer face à la route. Dans tous les cas, ne pas effectuer le changement avant les 9 mois de bébé. Son dos et sa nuque ne sont pas assez solides avant cet âge pour résister à un freinage d’urgence ou une collision.

Tout comme le 0+, si le siège est dos à la route, il se place à l’avant ou à l’arrière, mais obligatoirement à l’arrière s’il est dans le sens de la marche. Bébé est maintenu par un harnais au niveau des épaules et du bassin. On fixe le siège à la banquette comme le siège groupe 1.

Siège auto groupe 1/2/3

Bébé grandit et le siège évolue. Désormais, votre enfant est assez grand pour avoir une bonne tenue de dos et ne pas s’affaisser dans l’assise de l’équipement. Les sièges groupe 1/2/3 sont évolutifs et le harnais de sécurité devient amovible. Le siège s’installe à l’arrière, face à la route. Après 18 kilos, la ceinture suffit à maintenir bébé et son siège sur la banquette.

Siège auto groupe 2/3 (de 15 à 36 kilos)

Le harnais a disparu. Le niveau 2/3 sert davantage de rehausseur et permet que la ceinture de sécurité passe bien sur l’épaule de l’enfant et non au niveau de son cou.

Pour ces modèles, le dossier devient amovible. Il est cependant recommandé de l’enlever le plus tard possible, voire pas du tout. Les protections latérales du dossier permettent de maintenant la tête et le cou en cas de choc, et donc de continuer à garantir une plus grande sécurité pour l’enfant.

Des normes exigeantes pour des sièges auto adaptés à bébé

Les normes européennes des sièges bébé

Tous ces équipements (nacelles, rehausseurs, sièges) doivent posséder une visa d’homologation obligatoire. Ce visa certifie qu’ils répondent aux normes européennes ECE R44/03 ou ECE R44/04. Tout équipement a une étiquette confirmant cette homologation, avec comme indications supplémentaires :

  • La mention « universel » indique que l’équipement convient à tout type de véhicule
  • L’échelle de poids de l’enfant à laquelle est destiné le dispositif
  • Dans un cercle, la lettre E, certifiant que le produit respecte les normes européennes. La lettre est généralement suivie d’un chiffre, correspondant au pays qui a délivré l’homologation (2 pour la France).

Isofix : système de fixation des sièges auto

Le système Isofix permet d’attacher très rapidement le siège à la banquette du véhicule, si bien sûr ce dernier est muni du système. Isofix est obligatoire depuis 2005 sur tous les nouveaux modèles de voiture mais il reste parfois méconnu ou mal utilisé.

Le siège dispose de deux attaches Isofix, au niveau de sa base. Il faut les clipser aux points d’ancrage inférieurs Isofix situés dans la banquette du véhicule. Un troisième point d’ancrage est prévu : un pied béquille (ou jambe de force), pour maintenir le siège par rapport au sol ; ou une sangle anti rotation (appelée  » top tether « ) passant par-dessus le fauteuil et se clipsant à une autre attache Isofix prévue au sol.

Par ce système, le siège est directement fixé au châssis de la voiture. La fixation métallique rigide augmente la sécurité. Vous n’avez plus besoin de la ceinture de sécurité pour tenir le siege auto pivotant. De nombreux modèles sont équipés des deux systèmes, si votre véhicule n’a pas d’Isofix.

La norme R44 évoquée plus haut impose depuis février 2011 un nouveau dispositif aux voitures neuves. Ils doivent posséder aux moins deux places avec points d’ancrage inférieur Isofix et un ancrage supérieur pour la sangle anti rotation.

I-Size, la nouvelle norme de sécurité européenne

I-Size (nom donné à la nouvelle norme R129) a commencé à remplacer progressivement la norme R44. Elle renforce progressivement les exigences en matière de sécurité des enfants en voiture, depuis juillet 2013.

Désormais, les enfants doivent obligatoirement être dos à la route jusqu’à l’âge de 15 mois. Le RR44 ne portait cette obligation qu’à 9 kilos, et certains bébés atteignent ce poids dès 6 mois. En cas de collision frontale ou latérale, bébé est mieux protégé s’il est positionné de dos, son cou n’étant pas assez solide pour soutenir sa tête relativement lourde.

Autre modification : I-Size impose de choisir le siège de bébé en fonction de sa taille et non plus de son poids. Enfin, le système Isofix sera généralisé pour éviter les mauvaises installations.

En attendant une mise en place progressive d’I-Size, les sièges auto répondant à la norme R44 seront retirés du marché de façon graduelle. Ils seront totalement interdits d’ici 2018.

Vous voici renseignée afin de choisir au mieux votre siège pour bébé. N’oubliez jamais de sensibiliser votre enfant sur l’importance de s’attacher en voiture, dès son plus jeune âge. Montrez l’exemple et ne faites aucune concession même pour un trajet quotidien et court. La majorité des accidents de la route se produisent à moins de 20 km du domicile.